Lecture(s)

« LA CRÉATIVITÉ DES DESIGNERS FRANÇAIS EST DE PLUS EN PLUS RECHERCHÉE »

Relayée par Peugeot info, voici l’interview de Mike Levy qui est directeur du département design Mobilités de Strate, école de design basée à Sèvres près de Paris. Il décrit le cursus et les sources d’inspiration des pros de demain.

mike-levy-peugeot

Strate est une école de design. Décrivez-nous sa vocation.
« Nous formons nos diplômés comme des « penseurs » de la complexité du XXIème siècle. Ils imaginent les services, systèmes et objets de demain avec un maître mot : améliorer et donner du sens à la vie. Nous formons des designers sur cinq ans dans différents domaines, et des modeleurs (capables de concrétiser en 3D physique et virtuelle les idées des designers) sur trois ans. »
Le design automobile a-t-il la cote?
« Oui, le design auto est très demandé. Sur 100 étudiants seuls 18 intègrent le cursus mobilités. C’est relativement peu car c’est assez sélectif. Le niveau en dessin est élevé. »
Pourquoi appelez-vous cet enseignement « design mobilités»?
« Le terme transport est devenu trop restrictif. Aujourd’hui, il faut considérer la mobilité, c’est-à-dire le déplacement dans sa globalité, réfléchir aux contextes, aux connections, aux infrastructures, aux services… Nous avons intégré dans l’enseignement la notion de modélisation systémique pour permettre à nos étudiants de modéliser et donc comprendre tous les enjeux d’un projet. Avant de concevoir une citadine par exemple, il faut considérer le contexte d’usage urbain, la distance et le temps de déplacement, la connectivité, la programmation du déplacement. Enfin, le designer se concentre sur l’expérience que vivra l’automobiliste. Cette expérience doit être en phase avec l’imaginaire et les valeurs d’une marque. C’est souvent du domaine de l’émotion. »
Quelles tendances passionnent les jeunes?
« Tous baignent dans le numérique depuis leur enfance. La science-fiction fait partie de leur culture. Résultat : la voiture électrique et autonome, l’intelligence artificielle, leur semblent aller de soi. »
LA SUITE A LIRE ICI : http://news.peugeot.fr/2018/03/mike-levy-creativite-designers-francais-de-plus-plus-recherchee/

LA VIE DE SID MEAD PAR SID MEAD

XLRK433, Mead

Sans doute êtes-vous passionnés par la vision des designers des années 1970 – 1980 et notamment par Sid Mead. Cet illustre illustrateur plonge depuis toujours ses admirateurs dans un futur innovant et qui a un petit goût… vintage aujourd’hui bien sympathique ! N’hésitez pas à visiter son site : http://sydmead.com/v/12/ notamment pour y commander son autobiographie au prix de 75 dollars. Un livre non disponible sur Amazon tient-il à préciser :

Capture d_écran 2018-03-28 à 09.55.31

UN AUTRE LION

illu_judah_01

Il y a le lion de Peugeot – immense à Genève -, et il y a le lion de judah qui a pour origine « le livre de la genèse dans lequel le lion est l’emblème de la tribu de judah » .
Dessin au crayon, 2017. C’est de la bonne pub pour un graphiste-photographe-illustrateur indépendant qui est un autre Bonnaud, plus jeune : Quentin. Mon fils aîné… Jetez un œil sur son site et contacter-le : http://www.quentinb.fr
Ci-dessous, trois extraits de ses travaux…
graphisme_allieMont_001photo_kemo_01LPP_10

LA CREATION ARTISTIQUE / QUE SE PASSE-T-IL DANS LE CERVEAU ?

LIGNECERVEAU

« Quand on s’intéresse un tant soit peu au fonctionnement du cerveau et que par ailleurs, on est fasciné par les génies de la création artistique qui transcendent le temps, on en arrive à s’interroger sur le « pourquoi  » et le « comment ». L’émotion suscitée à la rencontre d’une œuvre d’art doit forcément émerger d’un mécanisme particulier ? Qu’est-ce qui peut bien faire qu’un homme ou une femme soit si créatif ? Peut-on tirer de grandes caractéristiques permettant de décrire des gens de génie, ou de talent hors norme ? Ont-ils un mode de fonctionnement différent ? Sait-on si leur cerveau est configuré de manière particulière (même si on est toutes et tous « spécifique ») ? Comment s’organise leur processus de création au sein de leur cerveau ? Les mécanismes cognitifs sous-jacents sont-ils compris à l’heure actuelle ? Bref, les neurosciences peuvent-elles nous renseigner ? Alors voici un petit éclairage via une conférence à laquelle j’ai été invitée et la présentation d’un livre… pour en apprendre un peu plus. Le contexte : le 26 mai 2016, une conférence nocturne du Docteur Catherine Thomas-Antérion (neurologue et docteur en neuropsychologie) organisée dans le cadre d’un séminaire du diplôme interuniversitaire Diagnostic et Prise en Charge de la Maladie d’Alzheimer et des Maladies Apparentées était ouverte au grand public. Elle s’est tenue au Pôle Formation de la Faculté de Médecine de Lille et portait sur la question « De la création artistique sous l’oeil des neurosciences ».
C’est sur ces mots que débute ce petit papier sympa à lire ici :
http://lemondeetnous.cafe-sciences.org/2017/01/la-creation-artistique-que-se-passe-t-il-dans-le-cerveau/

 

BROCHURES CORVETTE 53′ 54′ ET 55

Capture d_écran 2018-03-19 à 10.21.39Petit cadeau du lundi matin, voici trois PDF des brochures commerciales américaines de la Chevrolet Corvette des millésimes 53′, 54′ et 55′. Des brochures qui datent de 65 ans, ça vaut le coup d’œil nostalgique. Mais une nostalgie positive !

Brochure 1953 : Corvette-Historical-Brochure-1953b

Brochure 1954 : Corvette-Historical-Brochure-1954

Brochure 1955 : Corvette-Historical-Brochure-1955

HOMMAGE A GERARD WELTER

ADN 2007-1

Un montage sobre sur YouTube tente de raconter la vie de Gérard Welter en seulement cinq minutes. L’occasion de revoir en accéléré les deux facettes de cet homme discret. Il aura laissé une empreinte indélébile dans l’univers du design automobile et dans la course mythique des 24 Heures du Mans.
A voir ici :  https://www.youtube.com/watch?v=yldC-4aYTmE

 

QUAND DAIMLER ECRIVAIT A PEUGEOT

6-2

Le Hors Série Rétroviseur sur les archives Peugeot-Citroën du centre de Terre Blanche est disponible via le site LVA ou en appelant le 01 60 39 69 32 ou 01 60 39 69 45. Vous y trouverez des documents inédits et les secrets de l’archivage de documents venant des marques Peugeot, Citroën, Panhard, etc.
Extrait : « Le long tiroir anonyme dans cette salle des archives Peugeot qui en compte des centaines d’autres s’ouvre sur une petite merveille. Un « bleu », plan d’une des toutes premières automobiles conçues en Europe. Et ce n’est pas celui d’une Peugeot… « Non » confirme Mathieu Petitgirard, le conservateur, « c’est un bleu provenant d’une correspondance de Gottlieb Daimler. Nous sommes ici à la fin de l’année 1888, janvier 1889. » Un plan de la concurrence chez Peugeot Faut-il penser à de l’espionnage ? « Pas du tout ! Ce tirage est sur papier bleu car à l’époque, c’était le moyen de copier un plan technique. Il y avait alors trois personnes en Europe qui travaillent sur la naissance de l’automobile à moteur à explosion : Gottlieb Daimler, Armand Peugeot et Emile Levassor. Ces trois inventeurs de génie, coordonnent leurs travaux et pour ce faire, n’hésitent pas à correspondre entre eux. Ils échangent et nous possédons beaucoup de lettres, notamment entre Levassor et Daimler. Le plan que vous voyez dans ces pages était joint à une correspondance entre les trois inventeurs, voilà pourquoi nous le possédons encore aujourd’hui. » Il a été exécuté par Gottlieb Daimler et c’est son premier quadricycle à moteur à explosion. « À la relecture des lettres, on s’aperçoit qu’Emile Levassor avait un sacré caractère et ne doutait de rien en cette fin de décennie 1880. Dans une lettre échangée avec Daimler – lettre que nous possédons dans nos archives – il n’hésitait pas à suggérer à son collègue allemand de demander à Maybach de concevoir des moteurs à explosion dotés de quatre cylindres ! Et ce, dès 1885…

20171201_081129


A DENICHER :
« DREAM CARS – INNOVATIVE DESIGN, VISIONARY IDEAS »

0

Les dream-cars sont le terreau même de notre passion. Ils ont émerveillé la plupart des grands designers d’aujourd’hui. Ces engins n’avaient d’autre dessein que de nous faire rêver. Pourtant, avec leur dessin visionnaire, ils ont influencé l’industrie automobile.

2

De la Bugatti Type 37 Aerolithe à la Pininfarina Modulo de Paolo Martin, de la Scout Scarab de 1936 (ci-dessus) à la BMW Gina de 2001, les concept-cars sont illustrés par des photos inédites.
La rédaction est de Ken Gross et Sarah Schleunung. Editeur : Skira Rizzoli.
Pour le retrouver, aidez vous aussi du n° ISBN: 978-0-8478-4263-6
A dénicher à moins de 80 euros.

3
Le concept Le Sabre de 1951 fait partie de ceux retenus dans cet ouvrage.

QUAND LA NATURE REPREND SES DROITS

LIGNESAUTOLECT2

Si vous êtes amoureux des endroits étranges car abandonnés et repris par la nature, vous aimerez sans doute cet ouvrage. Dans ce livre de 176 pages de 40 dollars, l’Américain Johnny Joo – à peine trentenaire – photographie avec talent les reliques oubliées des belles années américaines. Vous découvrirez les icônes obsédantes du rêve américain, pas seulement automobiles. En commandant cet ouvrage directement sur le site, vous recevrez une dédicace signée « Americana Forgotten » par Johnny Joo. https://www.oddworldstudio.com/products/americana-forgotten-book

ANDRE CITROËN PAR CHRISTINE HEMAR

20180206_075638

Si vous avez la chance de retrouver ce petit opus sur André Citroën, n’hésitez pas à le dévorer. Publié en janvier 2002 par Hatier dans la collection « Figures de l’Histoire », cet ouvrage de petit format raconte en moins de cent pages fort justement illustrées la vie de cet homme exceptionnel. Un ouvrage qui débute par une citation d’André Citroën : « L’homme digne de ce nom fait sa vie. Il la fait par la santé, par un travail appliqué, la création d’un foyer, et la ferme volonté de monter toujours. »
Le n°ISBN de ce livre est le 2-218-73643-8

 

WELTER, UNE VIE AU DESIGN PEUGEOT

GWLB

Le livre racontant la vie de Gérard Welter – qui est décédé mercredi 31 janvier – doit encore être disponible sur certains sites de vente et surtout au musée Peugeot. Si vous voulez mieux connaître cet incroyable personnage, internet vous aidera à retrouver cet ouvrage. Gérard avait inlassablement refusé que je le rédige tant qu’il était salarié chez Peugeot, mais au lendemain de sa « retraite » (très active), il m’a donné son feu vert. Un livre qui date un peu (fin 2008, voici dix ans déjà) mais qui balaie toutes les périodes de la vie que Gérard avalait goulument à la vitesse de ses voiture de compétition ! Car Gérard Welter, c’est bien sûr le design Peugeot mais c’est aussi les 24 Heures du Mans…


LA PREMIERE VOITURE VOLEE EN FRANCE ETAIT UNE PEUGEOT

Type 8

Le 8 juin 1896, le Baron Etienne Van Zuylen, co-fondateur et premier Président de L’Automobile Club de France (le premier Automobile Club au monde, fondé en 1895) s’est fait voler à Paris sa Peugeot Victoria Type 8. C’est le premier vol connu d’une voiture en France. Elle a été retrouvée en proche banlieue, à Asnières, et le voleur identifié.
Il s’agissait d’un mécanicien à qui la voiture avait été confiée pour son entretien et qui n’a pas résisté au plaisir que lui a procuré une telle promenade !
A lire sur le très bon site de l’Aventure Peugeot Citroën DS : http://www.laventurepeugeotcitroends.fr/lanecdote-la-1ere-voiture-volee-en-france/


Disponible en février 2018 :
LOUIS RENAULT, DE L’INVENTEUR DE GÉNIE À L’ARTISAN DE LA VICTOIRE 
(1877-1918)

renault1

Voici contée par le biais de la bande dessinée (48 pages) les premières années de Louis Renault jusqu’à la Première Guerre mondiale. De l’installation de son petit atelier dans le jardin de la maison familiale à Boulogne-Billancourt à la première voiture construite alors qu’il n’a que 21 ans, les auteurs nous entraînent dans l’ère de l’industrialisation puis aux heures sombres de la Première Guerre mondiale. En mobilisant sa force industrielle au service de l’effort de guerre, Louis Renault fait entrer son histoire personnelle dans la grande Histoire. C’est évidemment le premier tome qui en appelle forcément d’autres…
Tous les détails ici : http://www.editionsdutriomphe.fr/louis-renault-de-linventeur-de-genie-lartisan-de-la-victoire-1877-1918

DANS LES ETOILES…

1Je ne suis pas un super fan de Star Wars et, à part le matin au réveil, je ne ressemble pas à Dark Vador. Plutôt à Chewbacca. Mais je ne refuse jamais de franchir les portes d’une grande salle de ciné pour en avoir plein les mirettes. Donc, je suis client de Star Wars… Pour le dernier Opus, je me suis fait charier car je suis assez moqueur envers ce crapaud qui parle à l’envers, façon allemand, en plaçant les verbes à la fin de ses phrases (oui,  maître Jedi…) ou de cette capitaine de vaisseau à la coiffure violette qui m’a fait penser pendant tout le film à Céline Dion. Mais lorsque je suis tombé sur cet énorme bouquin, j’ai craqué : les archives (ouhaaaa ! des archives !!!), et tous les plans de la première trilogie; donc, des films 4, 5 et 6 depuis que la prélogie existe.2Des plans, des dessins des années 1970, cela ne pouvait que me plaire ! Je recommande ce livre à tous les designers et graphistes pour s’imprégner des méthodes de cette époque, lorsque les équipes de George Lucas planchaient à la mine de crayon sur le physique de C-3PO ou de R2-D2, sans compter les innombrables dessins des vaisseaux comme l’inévitable Faucon Millenium…4Ces plans révèlent le processus de création minutieux des éléments et des décors de la grande saga de l’univers de la science fiction. Certes coûteux (109 euros), ce gros bouquin dans son carton de protection doit figurer dans toutes les bibliothèques des créatifs d’aujourd’hui ! A retrouver sur http://huginnmuninn.fr/fr/book/star-wars-les-archives-tous-les-plans-et-concepts-de-la-premiere-trilogie – 336 pages – plus de 500 illustrations et photographies – 10 dépliants grand format.3

sw-blueprint-116-117

D’OU VIENT LE MOT DESIGN ?

Audi prologue

Dans le petit livre de Vilèm Flusser « Petite philosophie du design », nous avons relevé ce passage intrigant sur l’étymologie du mot design « En anglais, ce mot est tout à la fois un substantif et un verbe – détail qui caractérise bien, de façon générale, l’esprit de la langue anglaise-. En tant que substantif, il signifie entre autres choses « projet – plan – dessein – intention – objectif » mais aussi « mauvaise intention – conspiration » ainsi que « forme – configuration – structure fondamentale », toutes ces significations et d’autres encore étant liées aux idées de « ruse » et de « perfidie ». En tant que verbe – to design – il veut dire notamment « manigancer – stimuler – ébaucher – esquisser – donner forme »,  et « procéder de façon stratégique ». Ce mot vient du latin ; il contient le substantif signum, le signe, dont la très lointaine racine est aussi celle de l’allemand Zeichen. Selon l’étymologie, to design veut donc dire « dé-signer » quelque chose : lui ôter son « signe ». La question qui se pose à nous s’énonce ainsi : comment le mot design en est-il arriver à la signification internationale qui est aujourd’hui la sienne ? » Elle peut être en partie résolue d’un point de vue sémantique. Et Vilém Flusser de poursuivre : « Le mot design se présente dans un contexte où il a partie liée avec la ruse et la perfidie. Un designer, c’est un comploteur perfide qui tend des pièges (…). » Les pages du petit recueil de Flusser – si vous arrivez à le dénicher – sauront vous passionner tout autant que ces premières lignes ont pu sans doute vous outrer !
« Petite philosophie du design » par Vilém Flusser    Editions Circé. 16€


AVIS DE RECHERCHE

20171207_130415

Si vous connaissez quelqu’un possédant un exemplaire du livre « 60 ans de style et de prototypes Citroën » paru aux éditions Roger Régis en 1993 et qui est prêt à le céder, merci de contacter le site vite l’onglet « contact »…


1898, il y a 120 ans : création de la société Renault Frères

En 1898, voici 120 ans, Marcel et Fernand Renault, les frères de Louis, créent la Société Renault Frères. Louis reste cependant salarié de la société et se consacre à la conception. La « Voiturette » Renault remporte ses premières compétitions, ce qui vaudra à Renault 71 commandes de ce véhicule dans l’année. Tentez de retrouver l’histoire du premier siècle Renault dans un livre édité voici donc 20 ans.
« Le siècle Renault » 264 pages, éditions Gallimard.
.GZ

ROBERT OPRON 1995
A dénicher, à lire, à dévorer…

09« Style Opron » a été édité par le comité style Opron en avril 1995. Rare, ce petit bouquin (péniblement) traduit en français a le grand mérite de dévoiler une facette assez privée du styliste français. On suit ainsi le parcours de Robert Opron, de sa toute jeunesse jusqu’à sa sortie de l’univers professionnel. Le styliste s’explique notamment sur différents thèmes qu’il a choisi lors de sa carrière et confirme qu’il a toujours été un fervent défenseur des formes naturelles. Il a ainsi détesté les baguettes ajoutées sur ses créations, notamment sur la CX. Un livre à dénicher… si vous le pouvez.

1011

 

Publicités